Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2014

Je suis vivant

 

Edouard Boubat à La Gacilly-PhotosLP Fallot.jpg

Exposition Boubat au Festival photo de La Gacilly, 2014.

 

 

Parce qu'il est photographe, il ne faut pas imaginer Boubat, un appareil entre les mains, en proie à l'obsession de l'image prochaine. Il faut l'imaginer mains nues, sommeillant comme un chat sur la banquette d'un train qui traverse la Russie ou à l'arrière d'un autobus jaune poussin sur les routes du Brésil, ou sur une chaise vert pomme dans le jardin du Luxembourg....Appuyer sur la touche de l'appareil, cela n'a rien de sorcier. Ce qui est mystérieux ce n'est pas ce que nous faisons, c'est ce que nous nous abstenons de faire  - cette vie immobile dont notre vie agissante n'est que l'escorte un peu bruyante. Tout vient de là. Tout sort de ce temps silencieux, de ces heures négligées, de cette vie blanche. Tout en sort comme le diable de sa boite - la justesse, la beauté et l'amour.

Christian Bobin « Je suis vivant »
Extrait du livre "Bobin - Boubat  / Donne-moi quelque chose qui ne meure pas" Gallimard

 

 
 

Commentaires

Merci Louis-Paul, je note !

j'aime les 2 hommes !

Écrit par : noelle | 23/08/2014

Les commentaires sont fermés.